Banc d’essai – Out of South Africa #1 – Plateaux du nord climat tropical

Situées à l’extrémité australe du continent africain, ces terres de contrastes et de couleurs sont d’abord celles de la diversité. L’Afrique du Sud avec ses neufs provinces intégrées — aux reliefs tous différents et ses nombreux climats possibles — offre autant de terroirs que de zones où la canne ne manque pas de pousser pour un total de près de 20 millions de tonnes de canne à sucre par an. Et c’est un chapelet de nouvelles distilleries qui s’égrène depuis une décennie sur l’ensemble du territoire — à l’exception de la zone aride du nord-ouest —, porté par le désir d’améliorer la qualité de rhums qui se recentrent, justement, sur leur terroir… et leur spécificité.

Rhum Afrique du sudDans un pays deux fois plus grand que la France, on s’affranchit forcément plus difficilement des distances. Au nord du pays se trouve les hauts plateaux et l’ancienne zone volcanique du Pilanesberg, au nord-est le Kruger Park. Au nord-ouest, les dunes de sable rouge du Kalahari qui s’étendent jusqu’aux Botswana et Namibie voisins et prolongent cette côte atlantique au climat désertique qui est finalement la seule à ne pas intégrer la culture de la canne. Au sud-est, les escarpements de quartz du Drakensberg qui se prolongent, dans la partie sud du pays, jusqu’aux forêts de cèdres du Cederberg pour former la ceinture plissée du Cap.

Rhum Afrique du sud

Production locale, limitation des additifs, les chiffres de la production de rhum s’emballent depuis 2010, portés également par l’attrait pour la mixologie dans les villes majeures du pays : des rhums qui reflètent leurs terroirs. Nous retrouvons ainsi du nord-est au sud-ouest trois régions productrices distinctes par leur climat. Revue d’effectif.

De Vry Distillery – Vesou + Mélasse et colonne

Pour les trois frères Du Plooy, c’est autour d’une plaisanterie que tout a commencé. Agriculteurs de formation, la fratrie revendique un « Farm Rum » au style jamaïcain, 100% issu de l’agriculture bio et de leur propre ferme située à Oranjeville, sur les bords de la Wilge River dans la Province de Free State (à 180 km au sud de Pretoria).

www.devrydistillery.co.za

De Vry, Die Warme Rasta Rum, Farm Rum – 43%

Seule distillerie à revendiquer un rhum « bio », cette famille d’agriculteurs du Free State a fait le pari de développer un rhum d’inspiration jamaïcaine au nom explicite de « Rasta chaud ».

De Vry, Die Warme Rasta Rum, Farm Rum - 43%Ce rhum ambré est composé à partir d’un assemblage de jus de canne et de mélasse mis en fermentation ensemble, distillé en colonne, et passé en fût fortement toasté. La structure aromatique de ce rhum est très herbacée (gazon frais, herbe de bison).

La bouche est ample et équilibrée, laissant apparaître la canne et le bois du fût : caramel, gaufre liégeoise, vanille, café macchiato.

La finale est relativement longue, et amène une belle synthèse des notes pâtissières et herbacées (armoise).


Mhoba – Pur jus de canne et pot still

Fondée en 2013 par Robert Greaves (ancien ingénieur mécanique), la distillerie Mhoba est située à Malalane au sud du Kruger Park, la plus grande réserve d’animaux d’Afrique du Sud. Elle utilise uniquement la canne à sucre locale Nkomazi, récoltée dans les champs canniers situés au sein de la ferme familiale. Mhoba a été la première distillerie à déployer une gamme de rhums 100% pur jus de canne (blancs ou vieillis), issue d’une double distillation en pot still et produits en small batch de 20 à 25l.

www.mhoba.com

Mhoba, Strand 101, ambré – 58%

Robert Greaves est catégorique au sujet du Strand 101 : c’est le désherbage par le feu des champs qui, en venant lécher les cannes, provoque la « caramélisation sur pied »
qu’on retrouve en bouche. Comme toujours chez Mohba les cannes sont 100% locales, la distillation se fait en pot still en cuivre, et les vieillissements sont courts.

Mhoba, Strand 101, ambré - 58%Le nez est ici conduit par les arômes fermentaires, tendance high esters jamaïcains : ananas mûr et frais, papaye très mûre, maracuja. Des notes plus végétales d’eucalyptus apparaissent également.

La bouche se tapisse parfaitement, toujours envahie par les esters, les fruits tropicaux (goyave, carambole) et la crème à la vanille.

Une très belle finale, longue, équilibrée et marquée par l’eau de vie de mirabelle, la fleur de canne et de belles épices (macis, poivre long et clou de girofle).

Mhoba, French Cask – 65%

Il s’agit (avec l’American Oak Cask) de l’expression de Mhoba ayant subi le vieillissement en fûts le plus poussé : 18 mois passés en fûts de chêne français avec une part des anges qui tournerait entre 16 et 24%, sous les latitudes du parc Kruger.

Mhoba, French Cask - 65%Le nez est d’abord marqué par l’acétate d’éthyle (vernis de bibliothèque) mais après aération le tout se recentre sur la ganache, la pomme, la cranberry et les bois précieux.

La mise en bouche est nécessaire pour voir apparaître des touches céréalières et de tarte à la mirabelle flambée ainsi que la carambole.

La finale est classique de Mhoba : assez monolithique mais très équilibrée, marquée par la mirabelle, la goyave et les épices (muscade, girofle, réglisse).

Mhoba, Selected release, Glass cask Rum – 60%

C’est donc en dame-jeanne dans laquelle ont été incorporées des douelles de chêne toastées que ce Rhum 100% jus de canne (locale) a été vieilli pendant 18 à 24 mois (suivant la saison de production).

Mhoba, Selected release, Glass cask Rum - 60%

Légèrement réduit à 60%, le nez s’ouvre sur la cerise et le kirsch, les fruits à coque (amande, macadamia) et le miel d’acacia. Des arômes floraux (genêts épineux) font une entrée remarquée en arrière scène.

Une harmonie grasse en bouche sur le lard de colonnata, qui se fait volontiers plus fruitée : confiture de coing (et de kaki), laissant ressortir des esters légers.

Une très belle finale, qui renvoie à la cerise noire et à la merise.

Mhoba, Pot Still High Ester – 66.5%

Ce rhum blanc surpuissant issu d’une fermentation spontanée en cuve ouverte pendant 21 jours, est dans la continuité de toute la production de Mhoba : 100% canne, distillé en copper pot still « homemade », avec tout le savoir-faire de Robert Greaves. Et, fait appréciable : il est depuis peu distribué en France.

Mhoba, Pot Still High Ester - 66.5%Le nez nécessite un peu de temps de repos pour dévoiler son potentiel. Si les esters marquent évidemment le distillat, on se laisse surprendre par une vraie fraîcheur, caractérisée par les arômes de champs canniers écrasés par la chaleur après la pluie, l’olive noire et la feuille de canne.

En bouche, autre surprise : les 66.5 % sont contrôlables et révèlent un toucher de bouche souple et léger, offrant des notes de fruits noirs qui perlent sur la langue (myrtille, bourgeon de cassis) ainsi que des fruits tropicaux (goyave, carambole).

En finale, les arômes de fruits se font plus discrets et laissent apparaître des notes herbacées (ajoncs) et poivrées.

Mhoba, American Oak Cask – 43%

Mhoba, American Oak Cask - 43%Cette expression vieillie 18 à 24 mois (suivant la saison de production) en fût de bourbon et réduite à 43%, présente les marqueurs du bourbon dès le premier nez : vanille, caramel, fudge, noisette. Tout en conservant une certaine fraîcheur il se prolonge sur de belles notes céréalières toastées.

Étrangement, la rondeur disparait en bouche et révèle un profil minéral propre au rhum agricole. Le caramel au beurre salé est également présent.

La finale manque un peu de longueur, tout entière tournée vers le jus de canne, une élégante eau de coco et des notes de crème de réglisse. Un rhum à la fois propice au plaisir et à la dégustation.


Whistler – Mélasse et colonne

La distillerie Whistler de la ferme Maatshappy a été fondée fin 2017 par les frères Trevor et Leon Burns. Elle se situe à Ventersburg dans la province de Free State (à 300 km au sud-ouest de Pretoria). Whistler a lancé l’année dernière deux rhums (un ambré et un arrangé), suivant le crédo « Rum is Fun ». Misant sur le côté décalé, Whistler revendique un rhum de mélasse 100% africain : produits locaux, équipements locaux et donc fûts ayant initialement contenus des spiritueux Sud-Africains.

whistlerrum.co.za

Whistler, African Style Spiced Rum – 43%

Chez Whisler, la couleur est rapidement annoncée : on joue la carte « Rum is Fun » à fond, mais sans concession sur la qualité.

Whistler, African Style Spice Rum - 43%Le résultat général est très agréable, avec un premier nez marqué par l’orange amère, et surtout des notes herbacées proches des meilleurs génépis.

La bouche, très gourmande, fait la part belle aux herbes sauvages et à la réglisse, se concluant par une finale emprunte de gentiane et d’angélique.

Située sur le plateau du Highveld, à une altitude similaire à celle des massifs du Vercors et de la Chartreuse, doit-on être surpris des tonalités prises par la canne à sucre locale ?

Whistler, African Style Dark Rum – 43%

En parfait accord avec l’image assumée par la maison : un rhum fun, ce rhum apparaît comme une friandise.

Whistler, African Style Dark Rum - 43%Le premier nez démarre sur le réglisse fantaisie, le toffee et les confiseries anglaises ‘pear drop’.

En bouche, il évolue sur la crème de réglisse avant de finir (rapidement) sur l’herbe de bison.

 


Cet article est issu de l’édition Rumporter de septembre 2019

Rumporter Magazine Septembre 2019

 

Voir le sommaire

Acheter à l’unité

Découvrir les offres d’abonnement

 

Pas encore de commentaires

Comments are closed

L'abus d'alcool est dangereux pour la santé. À consommer avec modération.
X
preloader