Banc d’essai Madère #1 – Engenhos do Norte Porto da Cruz

Par Cyrille Mald, Alexandre Vingtier et Nicolas Dubois

Notre périple commence au Nord-Est de l’île et longe la côte dans le sens des aiguilles d’une montre, pour s’achever à l’Ouest. Bien connu des Madérois pour sa gastronomie, le petit village de Porto da Cruz doit surtout sa réputation à ses vins rouges secs.

Madère

Si l’endroit a longtemps été un des hauts lieux de l’industrie sucrière de l’île, il est désormais cantonné à la production des rhums agricoles. Détenue par la famille Faria, également active dans le secteur du négoce de vins, Engenho do Norte est clairement tournée vers le marché de l’export, pour lequel la distillerie édite ses rhums sous plusieurs marques, dont 970, 980 ou North Natural.

Elle possède entre autres particularités d’exploiter le dernier pressoir à vapeur d’Europe. Le procédé de fermentation à l’ancienne démarre en début de récolte par l’utilisation d’une levure boulangère sélectionnée, comme pied de cuve. La première cuve de fermentation est ainsi ensemencée et les cuves suivantes le sont par coupage en prélevant du moût des cuves en fermentation, puis se poursuit durant toute la récolte.

carte Madère

Trois magnifiques colonnes en cuivre prennent ensuite le relai pour produire un rhum puissant et délicieux. Engenho do Norte est sans aucun doute la distillerie qui reflète le mieux le savoir-faire des Madérois en matière de vieillissement en fûts. La part des anges en bordure de mer avoisine les 5,5%, malgré un climat, particulièrement humide sur cette partie de l’île. Cette proximité du littoral confère également un côté salin aux rhums vieillis.

Engenhos do Norte North Natural Rhum agricole blanc – 60°

Engenhos do Norte North Natural Rhum agricole blanc - 60°

Nez : les 60° de ce blanc agricole font immédiatement la part belle à la fraîcheur de la canne, qui se teinte d’une pointe d’anis vert. Tout le verre est très végétal, avec un subtil côté de landes (fougères et bruyères).

Bouche : à nouveau, la teneur en alcool peine à passer inaperçue. Néanmoins, la dilution en bouche laisse peu à peu la place à de jolies notes de fruits (citron et ananas, principalement) et herbacées, avec des touches mentholées et camphrées.

Finale : en s’adoucissant progressivement, l’ensemble s’arrondit élégamment et la canne réapparaît par enchantement. Les citrons sont persistants, et tout ici semble pousser à la comparaison avec les rhums agricoles blanc martiniquais.

Engenhos do Norte 980 Vintage 1977 – Rhum vieux, Madeira – 40°

Nez : rond et entreprenant, le style est élégant et le bois parfaitement intégré. L’on est d’avantage sur les agrumes confits que sur le sirop, mais également sur les épices chaudes (cannelle) et la goyave qui apparaît en trame.

Bouche : moelleuse et engagée. Une première attaque sur un rancio abricoté que poursuivent de près la noix de cajou et une réglisse douce.

Finale : soutenue et longue, elle s’engage sur les terrains classiques de l’extraction (tabac frais et épices chaudes), pour finir sur des notes douces de liqueur de goyave.

Pas encore de commentaires

Comments are closed

L'abus d'alcool est dangereux pour la santé. À consommer avec modération.
X
Secured By miniOrange preloader