Dégustation Tres Hombres : Escale en République Dominicaine

Sur les 540 milles nautiques qui séparent Marie-Galante de Santo Domingo en République Dominicaine, entre portant et grand largue d’un alizé persistant et modéré, les allures du Tres Hombres sont agréables.

Puis, tout s’arrête. Sur le bruit de fond du ciel se détache alors l’île accidentée et verdoyante d’Hispaniola, occupée aux deux tiers par la République Dominicaine et pour le dernier tiers ouest par Haïti. De la profondeur des fonds aux épanchoirs rocheux qui écrêtent les eaux, partout la nature se reflète. Les espaces, le temps et la nature se suffisent.


LIRE AUSSI – BANC D’ESSAI – DÉGUSTATION TRES HOMBRES : ESCALE À MARIE-GALANTE


Comme les parfums, les lignes de relief changent constamment : du lac salé Enriquillo, le point le plus bas des Caraïbes – dont la surface affleure à près de 40 m en-dessous le niveau de la mer, au Pic Duarte son point culminant à 3175 m d’altitude. Sur ces terres sauvages, on découvre le rhum, bien sûr mais aussi le cacao et le café des plantations perdues dans la montagne… que Tres Hombres vient aussi d’embarquer. Le voyage retour peut commencer, transatlantique, le ventre fardé de marchandise, le pont chargé de rhum.


LIRE AUSSI : TRES HOMBRES – RENCONTRE AVEC ANDREAS LACKNER L’UN DES FONDATEURS


Tres Hombres Oliver & Oliver XVIII, République Dominicaine Solera Fût de Bourbon (Chêne américain), Finition dynamique en Fût de blanc de Loire (Chêne français) – 59.9%

Nez : rond et entreprenant, le style est beaucoup plus hispanisant que les autres rhums de la collection Tres Hombres et pour cause ! L’on est cependant davantage sur les agrumes confits que sur le sirop, sur le confituré (celui de la goyave) que sur la mélasse, même si elle apparaît en trame.

Bouche : moelleuse et engagée. Une première attaque sur le cacao et les fruits rouges (framboise, groseille), un combo très intéressant que poursuivent de près les raisins secs blancs et la noix de cajou caramélisée.

Finale : soutenue, doucereuse, elle s’engage sur les terrains classiques de l’extraction (raisins secs, tabac frais et épices chaudes), la fraîcheur du cédrat, pour finir sur des notes douces de liqueur de goyave et de sirop d’érable.


LIRE AUSSI – BANC D’ESSAI – DÉGUSTATION TRES HOMBRES : ESCALE EN MARTINIQUE


Rumporter Magazine - Édition Avril 2019

RUMPORTER

Édition avril 2019

Voir le sommaire

Découvrir les offres d’abonnement

 

Pas encore de commentaires

Comments are closed

L'abus d'alcool est dangereux pour la santé. À consommer avec modération.
X
preloader