Dégustation Les Frères de la Côte : Escale en Martinique

Fin janvier de l’an de grâce 2018, près de 110 miles nautiques au nord de la Barbade, le Tres Hombres est en vue de la Martinique. Un peu auparavant, il a évité une longue masse noire qui s’alanguissait au soleil naissant à l’ouest de la bordée. Tout le monde à son poste ! Car comme l’indiquait Olivier de Kersauson, « Quand un cachalot de 45 tonnes vient de tribord, il est prioritaire. A bien y penser, quand il vient de bâbord aussi ».

Tres Hombres La favorite

En pointe sud, le vent soulève la mer et un peu l’horizon que la bruine vient confondre. Elle soulage toutefois la piqure mordante du sel. En arrivant au mouillage de Sainte-Anne, les buées bistres s’épuisent. Des points de clarté apparaissent dans le ciel, les couleurs reviennent sur l’anse où le Tres Hombres fait relâche. Sur la plage les trois fûts sélectionnés par les Frères de la Côte à la distillerie La Favorite les attendent. Ils ont été amenés de la distillerie qui se trouve 40 km plus au nord, un peu à l’est de Fort-de-France, au Lamentin. La Favorite a l’attrait de ces distilleries indépendantes et familiales (celle de la famille Dormoy), autonome en énergie, qui cultive ses propres 62 hectares de champs de cannes coupées manuellement et fait appel à de petits producteurs indépendants pour le restant.


LIRE AUSSI : TRES HOMBRES – RENCONTRE AVEC ANDREAS LACKNER L’UN DES FONDATEURS


Flanqués de leur numéro respectif : 30, 45 et 60, les trois fûts La Favorite qui attendaient sur le rivage de Sainte-Anne furent alors acheminés à la nage jusqu’au voilier qui attendait en face de la plage.
Les fûts ont été chargés et mis en cale à la force des bras par les équipes de La Favorite et l’équipage du Tres Hombres avant qu’il ne reprenne la mer au coucher du soleil, se dirigeant vers la Colombie pour y charger du café, puis la République Dominicaine pour acheter du cacao et du rhum.
Les trois fûts embarqués le 30 janvier après-midi à Sainte-Anne en Martinique sont arrivés en France six mois après. Ils ont été acheminés aux entrepôts des Frères de la Côte à Saint-Étienne au mois d’août, où ils ont trouvé le repos quelques semaines avant d’être ouverts et mis en bouteille, entièrement à la main, fin septembre, près de neuf mois après leur embarquement.


LIRE AUSSI – BANC D’ESSAI – DÉGUSTATION TRES HOMBRES : ESCALE À LA BARDADE


Ces trois fûts de chêne américain, des ex-bourbon barrels de second remplissage, ont connu au moins cinq ans d’utilisation lors de leur premier remplissage mais restent, somme toute, assez ardents. Le résultat est donc pour amateurs de rhums de caractère, assez épicés. L’élevage vélique dynamique – et c’est sa limite – réclame des fûts plus dociles : d’anciens fûts de chêne aux grains très fins, des fûts roux de transport ou d’ex-vins qui ont connu de longue période de maturation, qui ne délivreront pas trop de tannins pour éviter une extraction trop prononcée sur le boisé.

La Favorite Cuvée Les Frères de la Côte Millésime 2013, Fût n°30 – 56%

La Favorite Cuvée du Tres Hombres Millésime 2013, Fût n°30 - 56%Nez : nuancé, le végétal forme une première sphère olfactive (liane, fougère) qui laisse place à un boisé plus humide (cave humide, sous-bois, cordage).

Bouche : somme toute assez austère (soute à voile, chicorée), piquée de quelques fruits en sous-main (longane, mirabelle et papaye mûre ainsi que des fruits confits, marqueurs de la distillerie). Ils reviennent par flash en deuxième bouche, intense mais furtif, puis disparaissent dans un ensemble tannique plus austère.

Finale : concentrée sur des tannins peu fondus. Le caramel long et profond manque un peu de prise sur l’ensemble qui évolue entre fruité (orange amère), floral (pissenlit) et à nouveau le végétal, qu’affine une pointe de sel marin. L’ensemble présente une certaine homogénéité de profil sur le poivre blanc. Le tout n’est évidemment pas sans rappeler le Millésime 2008 Hors d’âge de la version officielle de la distillerie.

La Favorite Cuvée Les Frères de la Côte Millésime 2013, Fût n°45 – 48.1%

La Favorite Cuvée du Tres Hombres Millésime 2013, Fût n°45 - 48.1%

Nez : charmeur et parfaitement accueillant bien qu’un peu linéaire, sur le jus de canne très frais. Il laisse place à un boisé plus humide, parfois trop marqué qui s’efface lentement à l’aération.

Bouche : confirme le deuxième nez, plus végétale. Des tannins sont bien présents, qu’accompagne un caramel liquide, des notes de laurier et de poivre long. Le fût a donné à plein durant la traversée. Pour amateurs de cigare puissant.

Finale : longue mais pas linéaire sur le galanga et le bois mouillé, une pointe d’astringence qui s’efface. La rétro-olfaction délivre par instant des notes fruitées : fruits du verger (mirabelle) et exotiques (fruit de la passion).

La Favorite Cuvée Les Frères de la Côte Millésime 2013, Fût n°60 – 56.1%

La Favorite Cuvée du Tres Hombres Millésime 2013, Fût n°60 - 56.1%

Nez : le jus de canne et le caramel liquide se disputent l’avant-scène. Le végétal prend le sillage, herbacé (jonc odorant) puis terreux (bolet) qu’entoure la menthe poivrée. Le parcours olfactif, piqué de fruits (quetsche) donne une impression d’ensemble boisée.

Bouche : l’attaque est tout entière orientée vers l’amertume et l’ardence du galanga, la fraise, puis un poivré et une douceur aromatique caractéristiques de la distillerie. D’une manière générale, l’ensemble offre une certaine tonicité boisée mais où les tannins s’expriment pleinement.

Finale : longue, elle marque son territoire sur le poivre blanc et le piment d’Espelette. Une pointe saline souligne agréablement le physalis et le thé Earl Grey.

 

 


Rumporter Magazine - Édition Avril 2019

RUMPORTER

Édition avril 2019

Voir le sommaire

Découvrir les offres d’abonnement

 

Pas encore de commentaires

Comments are closed

L'abus d'alcool est dangereux pour la santé. À consommer avec modération.
X
preloader