Dégustation Tres Hombres : Escale à Marie-Galante

Si, le long des itinéraires maritimes, la quête du Tres Hombres l’amène au vent des Saintes, à 18 milles nautiques au sud-est des côtes de la Guadeloupe, c’est qu’il existe une vraie raison : Marie-Galante, l’île aux 100 moulins.

Depuis la section «Bielle» qui culmine à 110 mètres d’altitude au port de Grand-Bourg encombré des casiers de pêche, le transport des fûts sur la piste Clerange et la route du plateau calcaire s’est fait en bœufs-tirants. Autour des cabestans où se réunissent les membres d’équipage pour hâler les fûts à bord, le bleu de l’eau contraste avec les alentours verdoyants des champs canniers.


LIRE AUSSI : TRES HOMBRES – RENCONTRE AVEC ANDREAS LACKNER L’UN DES FONDATEURS


Tres Hombres Bielle Antan Lontan – Millésime 2008 8 ans, Batch 1 – Marie-Galante – 54.8%

Tres Hombres Bielle Antan Lontan - Millésime 2008 8 ans, Batch 1 - Marie-Galante - 54.8%

Nez : ample et tranchant. Tous les plus beaux marqueurs de cette magnifique distillerie sont là : palissandre suivie de sa déclinaison infinie d’agrume (citron bergamote, citronnelle, cédrat). Le buisson d’ajonc vient donner une touche miellée. La suite s’enchaîne tout en subtilité sur l’amande, les notes capiteuses de fleur de prunier et la noisette.

Bouche : profonde et expressive, avec une première promesse huileuse sur la papaye, l’abricot-pays et la banane plantain. La groseille blanche vient offrir une acidité pétulante. Le dernier acte, pâtissier et exubérant glisse sur le cake fondant aux fruits du verger et le kaki qu’accompagne un vanillé structurant.

Finale : longue, complexe et précise, elle reprend les notes majeures développées au nez et en bouche pour se poursuivre sur le gingembre et le jus de canne.


LIRE AUSSI – BANC D’ESSAI – DÉGUSTATION TRES HOMBRES : ESCALE À LA BARDADE


Tres Hombres Bielle Antan Lontan – Millésime 2008 8 ans, Batch 2 – Marie-Galante – 54.3%

Tres Hombres Bielle Antan Lontan - Millésime 2008 8 ans, Batch 2 - Marie-Galante - 54.3%

Nez : voluptueux et nuancé, la maturation en fût de chêne américain, l’ouillage annuel et le vieillissement dynamique des mois passés en mer donnent toute sa puissance à ce nectar qui a connu un ultime séjour de 12 mois de repos dans le chai des Frères de La Côte, à Saint-Etienne, où il a été embouteillé. Il s’ouvre à la fois sur la canne à sucre et les fruits confits (mirabelle). Débordant de vitalité, l’ensemble transporte vers un verger exotique aux arômes d’ananas, de papaye et de banane.

Bouche : fougueuse et dynamique, la goyave et le kaki disputent l’avant-scène à une brioche parée d’épices chaudes. Il émane de ce rhum une assurance à laquelle il est difficile d’échapper. En deuxième mouvement, la bouche devient huileuse parée d’écorce d’orange.

Finale : longue et chavirante, elle tire des bords entre la réglisse, les agrumes et le sucre muscovado. Des notes de menthe poivrée s’invitent à une danse tout en rondeur où le bois se fait rafraîchissant et les épices tirent sur la corde de l’élégance.


LIRE AUSSI – BANC D’ESSAI – DÉGUSTATION TRES HOMBRES : ESCALE EN MARTINIQUE


Les Frères de la Côte Bielle – Millésime 2011, 7 ans, Marie-Galante – 53.9%

Les Frères de la Côte Bielle - Millésime 2011, 7 ans, Marie-Galante - 53.9%

Nez : élégant et précis, il s’ouvre à la fois sur le citron frais, la fleur de canne à sucre et la noix de muscade finement râpée. L’ensemble est sous-tendu par les fruits confits et un soupçon de sucre muscovado. Nous sommes ici en présence d’un rhum de patience qui demande beaucoup d’aération pour s’exprimer pleinement.

Bouche : fraîche et en constante évolution, elle confirme le nez tout en arrondissant les angles d’un joli bois de palissandre. L’ensemble est paré de chèvrefeuille, d’épices chaudes et d’agave bleu, bien rafraîchissante. L’abricot-pays apparaît quant à lui dans un deuxième mouvement, soulignant cette trame vive, qui exprime un plaisir intense à chaque étape de la dégustation.

Finale : expressive et rafraîchissante sur l’huile essentielle d’écorce d’orange, l’angélique et la réglisse douce. Elle devient pommadée et mentholée avant de s’arrondir sur le bois de rose piqué d’agrumes et d’épices douces.

 

 


Rumporter Magazine - Édition Avril 2019

RUMPORTER

Édition avril 2019

Voir le sommaire

Découvrir les offres d’abonnement

 

Pas encore de commentaires

Comments are closed

L'abus d'alcool est dangereux pour la santé. À consommer avec modération.
X
preloader