L’Agricole Tour 2018 : la fin d’année s’annonce chargée !

Share on FacebookShare on Google+Tweet about this on TwitterShare on LinkedIn

Après Amsterdam, Wrocław et San Francisco, l’Agricole Tour continue son chemin pour sa troisième édition.  Nous faisons le point avec Benoît Bail, co-créateur avec Jerry Gitany de L’Agricole Tour. 

Agricole Tour 2018
Benoît Bail (au centre) à Amsterdam

Adrien Bonetto : C’est la 3ème année de l’Agricole Tour, tu as toujours la même envie ? Et tu supportes toujours Jerry ?

Benoît Bail : En 3 ans d’expérience, nous avons rencontré un certain nombre d’obstacle divers et variés et nous avons du nous adapter à l’évolution de tout les marchés que nous fréquentons, ainsi que les nouveaux marchés sur lesquels nous arrivons. Ceci n’empêche que l’envie est toujours là, bien évidemment, malgré les challenges, sinon je ne le ferai pas. Concernant la collaboration avec Jerry, ça marche toujours aussi bien, et même depuis que nous avons décidé de faire chambre à part.

AB : Quelle(s) marque(s) ont rejoint l’aventure ?

BB : Nous n’avons pas de nouvelles marques qui ont rejoins l’aventure, mais au contraire, certaines marques qui ont réussi à s’implanter sur les marchés visés au départ et qui du coup n’avaient plus besoin de notre aide, ce qui est parfait, car quelque part, cela veut dire que nous avons atteint notre objectif de départ sur ces marchés.

AB : Après Amsterdam et la Pologne, vous partez au États-unis, à San Francisco mais surtout à New- York, une nouvelle escale. Comment vois-tu le développement du rhum agricole aux EU ?

BB : Comme on a pu le voir dans la presse récemment, je pense que le rhum agricole et surtout le rhum agricole des Antilles a un coup important à jouer sur le marché américain. Les consommateurs et donc également commerçant locaux, s’intéressent de très prêt au produit et apprennent à l’apprécier. Beaucoup de choses restent à faire, bien évidemment, mais je pense que l’arrivée de certaines marques sur le territoire ces dernières années, ainsi que de produits comme le Clairin donne une nouvelle dimension au monde des spiritueux aux USA et permet de franchir de nouvelle porte pour la clientèle et également dans le monde du bar.

Agricole Tour 2018
Jerry Gitany à Wrocław, Pologne

AB : En deux ans et demi, quel est ton plus beau souvenir, ton plus beau salon et ton plus bel accueil ?

BB : Oh, wow! C’est une question qui n’est pas simple du tout… Nous avons eu tellement de bons moments au cours de ces deux-trois dernières années, qu’il sera difficile d’en choisir un en particulier. Surtout que nous avons rencontré tellement de gens fascinant et passionnés, comme nous, au quatre coins du Monde et que nous avons visité des endroits magiques.

Je garde en mémoire beaucoup de fou rires de Seattle à l’île Maurice, des points de vues magnifique allant de la Réunion à Rome et bien évidemment de salons remplis de personnes extraordinaires que ce soit à Cardiff, à Barcelone ou encore à Berlin, où je vis d’ailleurs depuis. Nous avons eu l’occasion de goûter des rhums que nous n’aurions jamais goûté dans d’autres conditions, et d’en apprendre d’avantage sur le produit que nous défendons au quotidien. C’est un privilège que nous valorisons beaucoup.

AB : À l’inverse, quel est ton pire souvenir  ?

BB : Alors ça aussi on en a plein. De l’extérieur, je sais que tout ce que nous vivons a l’air magique et impressionnant, mais c’est parce que nous veillons à ce que le tout soit très romancé malgré tout.

Ils nous est arrivé de loger dans des endroits insolites comme un AirBnb en chantier à l’île Maurice, une auberge de jeunesse qui fut un ancien squat à San Francisco, de voir toute une ville en état d’ébriété à partir de 17h à Cardiff, des gens qui baignent dans leur vomi à la fin d’un salon à Londres, des colis abimés ou conservés par les douanes, un accident de voiture dans la cambrousse mauricienne entourés de chiens errants, un photographe qui nous accompagne et qui oublie un sac avec tout son matériel sur un quai de train en Allemagne, une salle de bain inondé suite à des toilettes bouchées en Italie et je ne compte pas le nombre de vols ratés, annulés, de bagages perdus ou abimés etc… Mais en prenant tout ça avec du recul aujourd’hui, ça nous fait également un paquet de souvenirs à Jerry et à moi, ainsi qu’aux gens avec qui nous avons vécu tout cela et nous en rions.

Les dates des prochains rendez-vous :

New-York (États-unis) : 29 septembre

Rome (Italie) : 30 septembre et 1er octobre

Spa (Belgique) : 13 et 14 octobre

Berlin (Allemagne) : 13 et 14 octobre

Londres (Royaume-uni) : 20 et 21 octobre

 

Toutes les infos sur :  www.agricoletour.com

 

 

Share on FacebookShare on Google+Tweet about this on TwitterShare on LinkedIn
Pas encore de commentaires

Comments are closed

L'abus d'alcool est dangereux pour la santé. À consommer avec modération.
X
preloader